La relation qui fait vivre un couple est semblable aux racines qui relient une plante à la terre. Elle doit être nourrie.  Quand au sein du couple les disputes éclatent de plus en plus souvent ou que la communication est coupée durant une longue période, il est peut-être temps de s’interroger sur sa relation. Les thérapies de couple sont proposées par de nombreux thérapeutes comme Steve Horn, spécialiste de la thérapie de la relation et du coaching. Une thérapie de couple est l’occasion de prendre du temps pour faire le point sur la situation, aborder les conflits, renouer la communication et faire le point sur les motivations de chacun dans la relation. Pour soigner les souffrances et découvrir un après en se retrouvant… ou pas. 

Pour quelles raisons entamer une thérapie de couple ?

De nombreuses personnes attendent la quasi-rupture avant d’aller consulter, selon certains thérapeutes. Et quand les clous ont été plantés trop profondément et trop souvent, il est compliqué d’intervenir. Car la relation a été trop abîmée. Il est bien-sûr préférable d’aller consulter à deux quelque soit le moment mais les chances de sortir unis et prêts à continuer la vie à deux seront alors moindres.

En réalité, plus le conflit est pris au sérieux tôt, plus les chances de réussite sont importantes. 

On peut observer une forme de honte à aller consulter pour certaines personnes. Nous vivons dans une société individualiste où on est censés tout maîtriser… La pression peut être forte et le sentiment d’échec peut parfois pousser à favoriser une volonté inconsciente de saboter encore plus les choses pour en terminer. Sans aller rechercher l’aide d’une tierce personne. 

Toujours est-il qu’il n’y a pas de raison type pour décider d’entamer une thérapie de couple. Cela peut-être le constat de disputes incessantes ou au contraire la présence d ‘un conflit larvé qui pousse au repli sur soi et à la défiance. Pour des raisons qui sont parfois clairement évoquées comme la peur de l’engagement ou au contraire méconnues. 

Souvent, c’est la confiance qui est directement entamée, parce que au fur et à mesure de la dégradation de la relation, les preuves de rassurement, essentielles à l’épanouissement du couple, se font plus rares voire inexistantes. 

Aussi, il est crucial de rester lucide sur la situation. Ce qui malheureusement est toujours plus facile à dire qu’à faire. Pris dans le quotidien, fatigué soit par le travail qui cause du stress, ou la présence d’un nourrisson, il n’est pas rare de laisser les choses aller et de se dire intérieurement on verra demain. 

 La décision quant à elle doit se faire à deux. C’est la condition sine qua non pour que la thérapie de couple puisse espérer porter ses fruits. 


Comment se passe une thérapie de couple ?

Une thérapie de couple comporte des étapes, un protocole qui peut varier mais a souvent sensiblement la même structure. 

La première consultation doit nécessairement inclure les deux personnes en conflit. Elle va permettre à chacun de s’exprimer sur son analyse de la situation, les raisons qui le poussent à être là et ses ressentis. Le thérapeute va pouvoir recueillir les deux témoignages en veillant à laisser la parole à chacun pour la libérer et en arbitrant les conflits qui peuvent s’exprimer. C’est un premier pas qui permet de proposer ensuite un axe de travail après avoir reformulé ce qui a été dit par chacun. 

Commence ensuite une phase de travail thérapeutique qui avait déjà commencé au premier rendez-vous. Il s’agira pour le thérapeute de rétablir et favoriser la communication grâce à des techniques qui lui sont propres. Bien souvent c’est le moment pour chacun de découvrir l’autre sous un nouveau jour mais aussi de pouvoir exprimer ses ressentis et ses émotions à l’autre alors qu’ils s’étaient peut verrouillés avec le temps. Chacun ayant pu exprimer sa sensibilité, la confiance peut alors petit à petit être renouée. 

Parmi les techniques utilisées, il n’est pas rare de faire appel au jeu de rôle pour que chacun puisse changer de point de vue et prendre conscience des projections de l’autre, mais aussi pour que le thérapeute comprenne la mécanique conflictuelle propre au couple qu’il soigne.    

L’issue d’une thérapie de couple ne se soldera pas forcément par la poursuite de la relation. Il peut s’agir pour l’un, pour l’autre ou pour les deux personnes de prendre la décision de se séparer et de prendre un nouveau départ.