Les 5 bénéfices les plus curieux du stress, les connaissiez-vous ?

Publié le : 03 mars 20227 mins de lecture

Personne n’aime se sentir stressé, mais parfois une certaine dose est nécessaire, une certaine activation pour répondre à une demande spécifique. Bien que nous associions généralement le stress à des effets négatifs sur la santé, il peut également être bénéfique, à condition de le doser correctement et de savoir l’utiliser à notre avantage.

Le stress chronique n’est jamais bon, mais les situations stressantes sont inévitables. Si nous sommes capables de tirer parti de ces situations lorsqu’elles se présentent, nous pouvons obtenir des résultats positifs.

Nous ne pouvons pas oublier que le cerveau humain est conçu pour le stress. Le stress est activé comme un système de lutte ou de fuite lorsque notre cerveau perçoit une menace. C’est-à-dire qu’il peut fonctionner comme un mécanisme d’alerte qui nous protège face à une menace. Cependant, même si les menaces ont changé, notre système réagit toujours lorsqu’il éprouve cette sensation.

Le stress n’est pas toujours aussi négatif

Le stress est aujourd’hui considéré comme un ingrédient malsain. Les gens se plaignent de le traîner comme s’il s’agissait d’un énorme fardeau, d’une obligation sans fin. Cependant, des quantités modérées de stress présentent des avantages.

La réponse au stress nous permet de réagir lorsque quelque chose de vraiment dangereux se produit et que nous devons déployer une grande quantité d’énergie en un court laps de temps. En d’autres termes, ce sentiment aide lorsqu’il y a de vrais « lions » et non ceux que nous imaginons comme une possibilité parmi d’autres.

À cet égard, des recherches récentes menées à l’UC Berkeley montrent qu’un stress modéré à court terme peut améliorer la vigilance, les performances et la mémoire.

Selon les chercheurs, les événements stressants et intermittents sont susceptibles de maintenir le cerveau le plus alerte et le mieux à même de remplir ses fonctions lorsqu’une personne est en danger. Si un stress trop faible peut entraîner l’ennui et la dépression, un stress trop important peut provoquer de l’anxiété et nuire à notre santé. Cependant, la bonne quantité tonifie le cerveau et améliore les performances et la santé.

Les bienfaits du stress

Comme nous l’avons vu, certains niveaux de stress peuvent nous aider à améliorer nos performances et aussi notre réponse à certains stimuli pour être plus efficaces, ainsi que nous aider à être vigilants pour réagir à temps.

En gardant une attitude positive face au stress et en apprenant à le gérer correctement, nous pouvons le transformer en une occasion d’améliorer nos capacités. Plus précisément, voici quelques-uns des avantages que nous pouvons obtenir :

Augmente la motivation

Sans un certain niveau de stress, il est facile de perdre la motivation de terminer quelque chose d’important ou de continuer à s’améliorer jour après jour. Lorsque nous nous sentons un peu stressés, nous sommes susceptibles de prendre des décisions ou de faire des choses qui nous permettront d’atteindre ce que nous recherchons ou de terminer la tâche en cours.

C’est là qu’intervient ce que l’on appelle la dissonance cognitive, qui se traduit par un stress lorsque nous avons le sentiment que notre environnement ne correspond pas à nos valeurs ou à nos attentes. Lorsque nous nous sentons stressés, c’est le stress lui-même qui nous donne une force supplémentaire, tant physique que mentale, pour changer cet environnement.

Améliorer la mémoire de travail

Des recherches menées par l’université Rockefeller et l’université de Buffalo ont révélé que le stress aigu produit par une brève rencontre avec un scénario stressant agit sur une région clé du cerveau qui contrôle les émotions et la cognition, et que sa stimulation entraîne une amélioration temporaire de l’apprentissage et de la mémoire.

Cette recherche montre que les hormones du stress augmentent la transmission du neurotransmetteur glutamate et améliorent la mémoire de travail, ce qui expliquerait pourquoi certaines personnes sont capables de mieux réussir sous pression, par exemple lors d’un examen ou d’un entretien d’embauche.

Améliorer l’apprentissage

Subir de brefs épisodes de stress peut contribuer à améliorer les capacités d’apprentissage. C’est ce qu’affirme une étude publiée dans la revue Learning and Memory, selon laquelle les sujets qui avaient trempé leurs mains dans de l’eau glacée avant de participer à deux expériences d’apprentissage ont obtenu de meilleurs résultats aux deux tests que ceux qui n’avaient pas été soumis à la même situation stressante.

Cependant, il ne faut pas oublier que des niveaux élevés, ainsi que le stress chronique, entraînent une diminution évidente des performances, il est donc important de savoir comment contrôler le niveau auquel nous nous exposons. Essayez de ne pas tomber à côté, mais n’en faites pas trop non plus.

Aide à améliorer les relations et à être plus sociable

Selon l’American Psychological Association, le stress augmente le niveau d’ocytocine, ce qui est très bénéfique pour les personnes qui souffrent d’isolement social ou qui ont des relations malheureuses. Dans ces cas, le stress peut renforcer leur relation avec les autres, car il est plus susceptible de les aider à mieux se connecter avec les autres personnes.

En plus d’améliorer la prédisposition aux relations sociales, il peut aider à montrer des comportements plus sociaux. C’est l’une des conclusions d’une étude de l’Université de Fribourg, qui a révélé que les participants, qui ont vécu une situation stressante et se sont associés à un partenaire pendant quelques parties, étaient plus disposés à faire confiance à la personne avec laquelle ils s’associaient.

Enfants ayant un meilleur développement

Une grossesse légèrement stressante semble avoir ses avantages et peut être bénéfique pour les enfants. Contrairement à la croyance populaire, des niveaux légers à modérés de stress psychologique pour la mère pendant la grossesse peuvent en fait améliorer la maturation du fœtus.

C’est ce que révèle une étude de l’université Johns Hopkins, dont les données indiquent que les femmes ayant subi des niveaux de stress légers à modérés pendant leur grossesse avaient des enfants dont le développement était plus avancé dans la petite enfance. À l’âge de deux ans, ces enfants avaient un meilleur développement et de meilleures capacités motrices que ceux des mères qui n’avaient pas subi de stress.

Comment se débarrasser des choses nuisibles dans la vie?
Qui sont les donneurs d’énergie positive ?

Plan du site