Parmi les pionniers de la PNL en Europe francophone, Ressources développe également des formations hors du champ de la PNL, au service du Savoir-Devenir… Dans un monde qui change de plus en plus vite, de nouveaux apprentissages sont nécessaires à nos participants et sont également le moteur de notre évolution.


Les Fondamentaux de la Relation d’Aide sont au cœur de cette démarche.

Intégrant exposés théoriques structurés, illustrations cliniques et exercices didactiques, cette formation apporte les connaissances et les outils permettant à chacun de pouvoir mieux saisir les spécificités de la relation d’aide, de découvrir quels en sont les enjeux, quelles influences interagissent entre thérapeute et patient, et d’apprendre les compétences et attitudes qui contribuent au processus d’aide et de changement.
L’enseignement portera également sur les concepts fondamentaux issus de différents courants psychanalytiques et psychothérapeutiques, ainsi que des indispensables notions pratiques de psychopathologie.
Public concerné :

Thérapeutes (en formation),  coachs, thérapeutes de différentes modalités corporelles, énergétiques, médecins, sophrologues, hypno thérapeutes, infirmier(e)s, etc.

Module 1 (par Charles Sasse)
Le premier module (3 jours) vise principalement à proposer un cadre de référence commun, intégrant les notions de base de la relation d’aide et s’articule autour de 2 piliers principaux : les courants et leur évolution, ainsi qu’une première grille de lecture des pathologies psychiques.
J1 – Approche psychanalytique et psychodynamique 
Cette journée permettra de découvrir :
  • Les grands concepts et courants relatifs à la relation d’aide.
  • Les grandes évolutions de S. Freud à D. Winnicott et M. Klein : du thérapeute tout-puissant à la co-création.
  • L’intérêt de passer de la relation sujet-objet à sujet-sujet : comprendre l’impact de définir l’autre autrement sur la pratique de la relation d’aide
J2&3 – Psychopathologie générale et types de personnalités pathologiques
Ces 2 journées proposeront des grilles de lecture fondamentales :
  • Qu’est-ce qu’un symptôme, qu’est-ce qu’une relation saine, …
  • Quels sont les différents types pathologiques et comment se peuvent-ils se traduire dans des comportements ordinaires ?
Module 2
Ce deuxième module (3 jours) permettra aux participants de comprendre ce qui se joue entre les parties en présence dans toute relation d’aide : du transfert et contre-transfert à l’expression des résistances et mécanismes de défense.
J4&5 – Résistances et mécanismes de défense (Charles Sasse et Anne Pierard)
Ces 2 journées permettront de reconnaître la structure des résistances et mécanismes de défense, d’en identifier l’intention positive ainsi que les limitations :
  • Définir les notions de résistance et défense.
  • Identifier et comprendre le mécanisme de défense de l’autre, le mien.
  • Identifier les liens structurels entre mécanismes de défense et histoire de vie.
  • Reconnaître en quoi les résistances et mécanismes de défense sont une excellente manière de survivre psychiquement et en quoi ils empêchent, in fine, de passer de la survie à la vie.
J6 – Transfert et contre-transfert (Charles Sasse)
Toute relation d’aide est sujette à transfert et contre-transfert, comprendre cette dynamique est donc fondamental pour qu’elle puisse être pleinement au service de l’accompagnement.
Cette journée permettra donc de :
  • Définir le transfert et le contre-transfert
  • Comprendre leurs modes d’expression
  • Faire émerger la conscience des modalités du transfert et du contre-transfert dans l’expérience de chacun.
Module 3
Ce module des fondamentaux (3 jours) permettra d’approcher l’individu dans son développement, son rapport au groupe et au social ainsi qu’à travers la cartographie spécifique de C.G. Jung.
J7 – Le développement de l’être humain (Charles Sasse)
Cette journée permettra :
  • D’identifier les stades de développement, de l’enfant à l’âge adulte
  • De cartographier ce qui se rejoue à l’âge adulte
J8&9 – La psychologie analytique selon C.G. Jung (Dr. Michel Cautaerts et Anne Debra)
La formation offrira une vue d’ensemble de l’œuvre de C.G. Jung et les moyens de s’y repérer. Les principales notions jungiennes seront clarifiées et illustrées par quelques exercices. Le point de départ sera la structure du conscient avec la typologie (extraversion, introversion et fonctions du moi).  La structure de l’inconscient personnel mènera à comprendre les instances : le moi, la persona, l’ombre, le double, le soi, le surmoi, l’automate. Le travail de l’ombre mènera à la découverte de l’inconscient collectif et des archétypes.
La formation sera donnée par deux psychanalystes didacticiens, membres de la Société Belge de Psychologie Analytique (SBPA), Madame Anne Debra et le Dr. Michel Cautaerts. Ainsi seront offerts deux points de vue complémentaires, féminin et masculin,  sur la psychanalyse jungienne.
Module 4
Ce quatrième module (4 jours) focalisera l’attention des participants sur ce qui se joue dans la relation d’aide, au-delà des interactions conscientes, du point de vue de chacune des parties en présence.
J10&11 – L’alliance thérapeutique (Charles Sasse et Anne Pierard)
L’inconscient de chacune des parties en présence impacte et nourrit la relation d’aide, bien au-delà du transfert et du contre-transfert. Ces deux journées permettront de comprendre et approfondir :
  • Les ombres et lumières de l’accompagnant ou du thérapeute
  • Les ressorts qui poussent à réparer et guérir : qui l’accompagnant cherche-t-il à réparer ou guérir dans sa démarche ?
J12&13 – La psychose ordinaire (Dr. Lucien Tenenbaum)
Ces 2 jours permettront d’apprendre à faire la distinction entre les psychoses psychiatriques et les psychoses ordinaires. Comprendre comment certains patients, sans être psychotiques au sens psychiatrique, et sans avoir dû renoncer à leur identité, ont dû la camoufler pour sauver leur vie.
Module 5
J14 – Ombre et lumière du thérapeute (Charles Sasse et Anne Pierard)
Qu’est ce qui nous pousse vers ces métiers particuliers centrés sur la relation d’aide ? Quelles croyances ou missions inconscientes accomplissons-nous ? Quelles parts de nous-mêmes soignons-nous au travers de nos clients ? Cette réflexion sur les fondements de notre lien professionnel aux autres est indispensable pour une pratique non seulement éthique mais effective pour autrui.
J15&16  – La présence (Serge Vidal)
Nous aborderons l’importance de la présence à soi et la présence à l’autre.
Pour être présent à l’autre – à son corps, à ses émotions, à ses paroles – il convient d’abord d’être présent à soi. Aux cours de ces deux journées de formation, nous tenterons, à l’aide de quelques exercices simples, de développer ces deux indissociables présences.
J17 – Ethique et cadre de la relation d’aide (Charles Sasse)
Toute relation d’aide implique qu’un cadre explicite et implicite soit posé et que l’accompagnant ait conscience et questionne l’éthique qu’il intègre dans sa démarche.
Cette journée permettra de définir et poser les principes favorisant une juste posture et démarche de relation d’aide