Selon Da Avabasha, l’ego n’est pas une entité. C’est une action. Une activité de contraction de soi, un processus. C’est la fuite de la relation, la contraction du sentiment d’attention qui est l’Amour. La vie de l’ego, c’est la séparation et « Tu ne m’aimes pas ». La contraction de soi peut toujours se retrouver à n’importe quel moment dans des sentiments tels que la peur, l’anxiété, le stress, toutes sortes d’émotions réactionnelles et de blocages du flux de l’énergie physique naturelle qui s’écoule dans l’ensemble corps-mental.La trahison est une sensation de trahison qui est plus que psychologique. C’est même une profonde sensation physique de perte de notre connexion formidable à la vie et à la sécurité. Quelles que soient les circonstances réelles de la vie, l’enfant expérimente toujours à un certain degré la trahison ou le sentiment de ne pas être aimé. En fin de compte, l’enfant, cet individu vulnérable, en conclut que « Tu ne m’aimes pas ». La vie de l’ego est basée sur cette illusion d’être trahi… et c’est une illusion. Une présomption de « Je ne suis pas aimé » définit l’individu en tant qu’ego.

L’amour est le sentiment d’attention sans entraves. C’est l’intensité relationnelle humaine libérée du repli de la maîtrise de soi ou de la méditation sur soi, des émotions réactionnelles ou négatives, et de l’absorption dans le courant subjectif des pensées et des images.

Voici un processus qui peut nous aider à aller au delà de notre contraction pour nous rouvrir à l’Amour :

Extériorisez votre ligne de temps et dressez un « inventaire personnel » comportant une série de trois ou quatre exemples de souffrance, de contraction ou de trahison : visualisez un moment de souffrance, de contraction ou de trahison situé dans le passé très récent; remontant sur votre ligne de temps visualisez une expérience antérieure de souffrance, de contraction ou de trahison;

Remontant encore plus loin sur votre ligne du temps, visualisez une autre expérience de souffrance, de contraction ou de trahison;

Enfin, visualisez (ou imaginez) une expérience de séparation fondamentale. Celle-ci se situera généralement entre 1 et 7 ans. C’est un moment où vous avez fortement ressenti une sensation fondamentale d’abandon, de perte de sécurité, de trahison, une sensation de « Tu ne m’aimes pas ». Cette expérience peut impliquer d’autres personnes ou uniquement des circonstances.

Revenez à un point proche du moment présent et créez un Espace sacré. Faites ceci au moyen de la respiration consciente, déployant votre centre vital, étendant votre vision périphérique, vous connectant à quelque mentor, enseignant ou expérience spirituelle importante. Prenez le temps d’accomplir ceci complètement. Allez près de l’expérience la plus récente de souffrance, de contraction ou de trahison et, au moyen de la respiration :
pour l’inspiration, commencez à retirer l’énergie « lourde » de cette expérience dans votre Espace sacré, et convertissez-la en amour sur l’expiration, relâchez cet amour dans la matrice de la création. Continuez ce processus de respiration sacrée jusqu’à ce que toute l’énergie « lourde » de cette expérience soit énergétiquement transformée.

Répétez ce processus avec les autres expériences de souffrance, de contraction ou de trahison. Finalement, placez-vous près de l’expérience de séparation fondamentale et utilisez cette respiration sacrée pour transformer énergétiquement cette expérience. Intériorisez votre ligne de temps en l’attirant en vous sur chaque inspiration et en la transformant en Lumière à chaque expiration.