La mutuelle est au cœur de notre système de santé pour compléter les dépenses non remboursées par la Sécurité Sociale. Bien choisir une mutuelle santé lors d’une première souscription ou pour en viser une autre plus performante et plus adaptée à ses besoins est essentiel. Petit guide pour souscrire une assurance maladie directement en ligne.

Utiliser les comparateurs : un gain de temps et d’argent

Pour trouver la meilleure mutuelle santé en ligne le comparateur s’impose comme un outil pratique qui filtre en quelques minutes les meilleures offres en fonction de vos besoins (optique, dentaire, hospitalisation..). Plus d’une vingtaine d’enseignes sont ainsi examinées à la loupe vous évitant de longues et fastidieuses recherches. Le fait de mettre en concurrence plusieurs mutuelles vous assure d’économiser sur votre futur contrat quel que soit le niveau de remboursement que vous choisirez. Le comparatif met en évidence et en toute transparence les avantages et les inconvénients de chaque mutuelle santé (exclusions, délais de carence…). Un comparateur « travaille » pour vous de manière totalement impartiale sans jamais mettre en avant un partenaire plus qu’un autre. Il étudie chaque proposition dans son ensemble avec un seul objectif, vous aider à faire le bon choix final.

Identifiez clairement vos besoins pour trouver une assurance adaptée à votre profil

Commencez par identifier très clairement vos besoins de prise au charge au regard des postes de santé les plus courants (consultations médicales, hospitalisation, soins dentaires et d’optique). Examinez ensuite vos habitudes médicales : êtes-vous adepte des médecines douces ? Envisagez-vous un sevrage tabagique, la pose d’implants dentaires … Examinez également vos antécédents médicaux et ceux de votre famille. Enfin faites le point sur votre profil personnel (âge, profession, situation personnelle).

Lorsque vous aurez rentré toutes vos données sur le comparateur, la page de résultats s’affichera avec la liste des contrats les plus en adéquation avec votre profil. Si une ou ou plusieurs offres vous intéressent, il vous suffit de cliquer sur la mutuelle correspondant à votre ou vos choix pour être contacté(e) et recevoir un devis.

Le choix d’une complémentaire santé dépend donc entièrement de votre profil et de vos besoins. La meilleure pour vous ne sera pas nécessairement la meilleure pour votre voisin !

Les critères à examiner pour bien comparer

Les niveaux de garanties

La majorité des contrats individuels vous proposent trois niveaux de garanties. En général le premier niveau couvre seulement le ticket modérateur pour tous les postes de soins courants et l’hospitalisation mais dans tous les cas ne prend pas en charge les consultations ou actes avec dépassements d’honoraires. Ce type de contrat ne convient pas pour tout ce ce qui concerne les actes ou équipements onéreux (monture de lunettes, prothèse dentaire…), à moins que la mutuelle n’assortisse ce premier niveau de garantie de « bonus » ou d’options lui permettant de se distinguer de la concurrence.

Les autres niveaux de garanties sont plus couvrants mais aussi plus chers. Ils prennent en charge les dépassements d’honoraires chirurgicaux ou médicaux et prévoient généralement des remboursements intéressants pour les dispositifs d’optiques ou dentaires ainsi que les actes non remboursés par la Sécurité Sociale comme les médecines douces. Chaque mutuelle est libre de proposer des garanties en fonction des stratégies commerciales qu’elle vise, ce qui rend la bataille entre les enseignes particulièrement vive.

Les exclusions de garanties

Pensez aussi à examiner les exclusions de garantie, à savoir les cas pour lesquels vous n’obtiendrez pas de remboursement. Il s’agit principalement :

  • Des soins reçus durant la période de carence
  • Des soins non pris en charge par la Sécurité Sociale
  • Des dépassements d’honoraires au-delà du seuil établi par le contrat
  • Du dépassement du nombre de séances de médecines douces remboursées par an
  • De la franchise de 0,50 € par boîte de médicament
  • De l’achat d’une paire de lunettes moins de 2 ans après la dernière…

Le taux de remboursement

Le taux de remboursement varie en fonction de votre profil et de vos besoins. Le taux de remboursement de base égal à 100% correspond au remboursement intégral du ticket modérateur d’un acte médical (déduction faite de la participation forfaitaire de 1€). Mais avec un taux de 100 %, les dépassements d’honoraires resteront à votre charge. En optant pour des taux de remboursement supérieurs, vous bénéficierez d’une meilleure prise en charge. A titre d’exemple, avec un taux de 300% vous serez remboursé jusqu’à 3 fois le montant du ticket modérateur.

Le délai de carence

Bon nombre de contrats de complémentaire santé imposent un délai de carence à leurs nouveaux assurés. Ce délai correspond à la période qui court à compter de la signature du contrat jusqu’à quelques semaines à plusieurs mois, pendant laquelle vous ne pouvez prétendre à aucun remboursement.

Pensez aussi à vérifier que votre prochaine mutuelle pratique le tiers-payant ou qu’il est possible d’envoyer directement vos demandes de remboursement via l’espace adhérent etc…

Repérez les bonnes opérations commerciales

Les complémentaires santé n’hésitent pas à lancer régulièrement des promotions notamment en fin d’année pour vous inciter à changer d’organisme étant donné que les contrats débutent souvent en janvier. Ces promotions portent souvent sur un ou deux mois de cotisation offerts ou sur une réduction pour inciter votre conjoint à souscrire une assurance maladie. Certains organismes ont aussi prévu une remise de 10 % ou de 20 % sur la cotisation sous réserve que vous acceptiez un reste à charge de 1 € ou de 2 € sur vos factures de pharmacie par exemple. L’offre peut être intéressante sauf si vous tombez malade et être amené subitement à consommer davantage. De plus, si vous êtes engagé pour un an dans ce mécanisme, vous risquez au final d’y perdre.